menu sommaire
MENU FERMER SOMMAIRE

Newsletter 2020
des Juniors en Dermatologie

ACCUEIL

Quiz des gagnants du TOP12 JDP2019 Adrien et Colin vous proposent 2 QUIZ.

Félicitations !

  • Sarah MAZEAU, ECN 2015, Montpellier-Nîmes
  • Marie DANSET, ECN 2015, Lyon
  • Marie-Alix MANGIN, ECN 2017, Lyon
  • Stéphane KANDEMIR, ECN 2018, Lille

Ils ont été les 4 premiers à donner les bonnes réponses au quiz de la newsletter Juniors SFD !
Ils ont donc gagné chacun un coffret dermoscope Heine mini 3000 LED et un atlas de dermoscopie offert en partenariat avec Heine.

Quiz 1 Cas clinique par Adrien MARESCHAL, gagnant TOP 12 JDP 2019

ECN 2016, Besançon

Un homme de 31 ans sans antécédent est hospitalisé pour des douleurs abdominales chroniques. Il présente de multiples plages inflammatoires du tube digestif, des épanchements pleural gauche et intrapéritonéal.

Lors de l’hospitalisation, à l’occasion d’un passage en fibrillation atriale, apparait une paralysie faciale centrale gauche brutale sur infarcissement hémorragique pariéto-temporal gauche.

À l’examen, on observe ces papules diffuses à centre atrophique entourées d’un halo érythémateux. Ces lésions existent depuis plusieurs années et sont asymptomatiques.

photographie
photographie
  1. Que vous attendez-vous à retrouver à la biopsie ? Cliquez la(les) bonne(s) réponse(s)
    • A. Un épiderme atrophique
    • B. Un dépôt de mucine dans le derme
    • C. Un derme nécrosé, en forme de triangle à base supérieure
    • D. Un infiltrat périvasculaire à polynucléaires neutrophiles
    • E. Une thrombose des petits vaisseaux du derme
  2. Quelle est votre principale hypothèse diagnostique ? Cliquez la bonne réponse
    • A. Lupus discoïde
    • B. Lichen scléro-atrophique
    • C. Maladie de Köhlmeier-Degos
    • D. Maladie de Buerger
    • E. Vascularite à ANCA

Quiz 2 Cas clinique par Colin BUI, gagnant TOP 12 JDP 2019

ECN 2018, Bordeaux

Un patient de 81 ans consulte pour une éruption prurigineuse d’aggravation rapide en quelques semaines. Ces lésions prennent un aspect coalescent, parfois annulaire. Elles intéressent le dos, les flancs et la racines des membres ; les muqueuses sont épargnées.

L’état général est conservé, le patient est apyrétique. Il n’y a pas eu de médicament récemment introduit.

photographie
photographie
  1. Quels sont les deux diagnostics à évoquer devant cette présentation clinique ? Cliquez la(les) bonne(s) réponse(s)
    • A. Pemphigus vulgaire
    • B. Pemphigus séborrheique
    • C. Pemphigus à IgA
    • D. Dermatite herpétiforme
    • E. Pustulose sous-cornée de Sneddon-Wilkinson
  2. Le tableau clinique vous fait évoquer un pemphigus à IgA. Concernant le pemphigus à IgA, quelles sont la (les) proposition(s) exacte(s) ? Cliquez la(les) bonne(s) réponse(s)
    • A. Des bulles fragiles et un signe de Nikolski sont fréquents
    • B. La pustulose sous-cornée de Sneddon-Wilkinson en est un diagnostic différentiel
    • C. Il est fréquemment associé à une gammapathie monoclonale
    • D. Les muqueuses sont atteintes dans 50% des cas
    • E. On en distingue deux types selon le siège de la pustule et des dépôts d’IgA
  3. Devant cette observation, l’aspect clinique et histologique, quel est LE diagnostic le plus probable ? Cliquez la bonne réponse
    • A. Rituximab
    • B. Disulone
    • C. Corticothérapie systémique
    • D. Hydroxychloroquine
    • E. Mycophenolate mofetil

MES COORDONNÉES

RETOUR AU SOMMAIRE