sfdermato.org SITE PROFESSIONNEL
cedef.org SITE DU COLLÈGE DES ENSEIGNANTS
Newsletter des juniors en Dermatologie
Bulletin SFD-CEDEF aux internes

ÉDITORIAL

La NEWSLETTER JUNIORS 2016
est arrivée !


En 2015, le Collège des Enseignants en Dermatologie de France (CEDEF) et la Société Française de Dermatologie (SFD) ont décidé de s’adresser directement à tous les internes de Dermatologie en France, grâce au média de la « newsletter ».
Nous l’avions conçue sur un mode participatif et facilement accessible, pour vous donner le maximum d’informations actualisées utiles pour votre cursus et mieux faire connaître les actions de ces deux institutions pour la formation des internes de Dermatologie.

Nous souhaitons que cette newsletter vive et soit, non seulement votre rendez-vous annuel avec le CEDEF et la SFD, mais puisse être aussi consultée tout au long de l’année selon vos besoins et les questions que vous vous posez.

Cette année encore, neuf internes* se sont impliqués à nos côtés pour la conception de cette édition. Merci à eux pour leur enthousiasme et leur désir de partager.

Alors bonne lecture et nous vous souhaitons un internat épanoui !


Marie BEYLOT-BARRY Présidente du CEDEF et Présidente du Conseil Scientifique de la SFD
Marie-Aleth RICHARD Présidente de la Société Française de Dermatologie


* Frédéric DEZOTEUX (Lille), Quentin MAGIS (Marseille), Marie TAUBER (Toulouse), Léa DOUSSET (Bordeaux), Jessica FONGUE (Marseille), Irène GALLAIS-SÉRÉZAC (Paris), Bénédicte OULÈS (Paris), Florent HERMS (Paris), Jean-Charles CREPIN (Dijon).

 
 

SOMMAIRE

LES INTERNES EN DERMATOLOGIE DE 2016

Découvrez la carte des internes en France !

Statistiques

JUNIORS-SFD

Connaissez-vous vos avantages ?

Avantages

LES AVANTAGES DES JUNIORS DE LA SFD

Depuis 2014, la SFD et le CEDEF offrent à TOUS les internes dès leur première année de DES, le statut d’adhérent junior de la SFD avec tous les avantages offerts aux membres de la SFD.

  • une formation scientifique référencée de qualité via l’espace réservé aux membres de la SFD
  • accès en ligne aux Annales de Dermatologie, organe d’expression scientifique de la SFD et à des grandes revues internationales de Dermatologie Clinique (BJD, JAAD, JAMA Dermatology, Cochrane)
  • accès au contenu des JDP et des JDIP (ateliers, FMC, posters, communications orales, Quoi de Neuf…), vidéos, interviews d’experts…
  • accès aux séances trimestrielles des Quatre Saisons de la Dermatologie et aux vidéos des orateurs invités
  • information en continu sur la vie de la SFD et ses Groupes thématiques via le site web de la SFD et la newsletter de la SFD

Et même plus !


Comment ça marche  ?

Chaque année, le listing des internes DES est actualisé par le CEDEF, via les coordinateurs régionaux et inter-régionaux, puis transmis à la SFD.

  • elle vous enregistre alors sous le statut d’adhérent « Junior-SFD » et vous attribue votre numéro identifiant,
  • vous recevez ensuite par courrier votre carte avec votre numéro « Junior-SFD »,
  • vous pouvez alors vous connecter sur le site sfdermato.org et vous inscrire à l’espace réservé aux membres en créant votre mot de passe.

Tous les services en ligne offerts par la SFD vous seront désormais accessibles.

Votre numéro SFD reste le même tout au long de votre internat et lorsque vous deviendrez membre titulaire de la SFD après votre DES. Un tarif préférentiel vous sera alors accordé pour la 1ère année post-internat.

En cas de changement d’adresse postale ou de mail pendant votre internat, merci de le signaler au secrétariat de la SFD et du CEDEF.

Lire la suite

Inscription offerte aux JDP
Comment se connecter à l’espace réservé aux membres sur le site de la SFD

LE POINT DE VUE DES JUNIORS

Parcours de l'interne en Dermatologie

Point de vue des juniors

Témoignage

Frédéric DEZOTEUX
Lille, Promo 2013
Bourse SFD 2015 - M2

BIENVENUE EN DERMATOLOGIE !

La Dermatologie, à la fois dans sa complexité, sa diversité et sa richesse, sera assurément pour vous une source d’épanouissement professionnel et personnel !

Vous apprécierez tout le panel offert par une spécialité transversale à travers sa pratique hospitalière ou libérale dans de nombreux domaines (cancérologie, auto-immunité, infectiologie, inflammation…) couvrant tous les âges de la vie.

Vous profiterez de l’expérience, la pédagogie et la passion de nos maîtres, matérialisées au cours des stages cliniques et les nombreux séminaires organisés par le CEDEF. En outre, n’hésitez pas à franchir le pas vers la recherche clinique et fondamentale (masters, thèses, etc.) grâce au soutien proposé par la SFD pour continuer à faire rayonner la Dermatologie française.

Une refonte de la maquette du DES est actuellement en cours de finalisation dans le cadre de la réforme du 3ème cycle. Elle proposera une formation hiérarchisée, cohérente et séquentielle permettant à chacun un accès à un enseignement le plus complet possible via le développement du e-learning qui permettra d’apprendre à son rythme. La participation active à l’activité de consultation hospitalière et libérale sera également renforcée sous la forme de demi-journées de consultation, un des points forts de cette réforme.

Par ailleurs, comme chaque année, la SFD met à disposition des internes un statut d’adhérent « Junior » permettant un accès gratuit à l’espace réservé aux membres sur le site sfdermato.org, dont une sélection de grandes revues à rayonnement national et international offrant à tous une source d’information précieuse.

Lire la suite

Boîte à outils

LA BOÎTE À OUTILS DE L'INTERNE

La boite à outils de l'interne vous est proposée par Frédéric DEZOTEUX :

  • les livres à consulter,
  • les sites web à connaître,
  • les associations à connaître.
Télécharger la boîte à outils

VOTRE FORMATION

théorique et pratique

LES SÉMINAIRES DU CEDEF

Des séminaires nationaux de formation théorique et pratique sont organisés selon un programme pédagogique national par le CEDEF.
L’objectif est de permettre à tous d’avoir accès à des enseignements spécifiques qui ne sont pas toujours réalisés dans les stages, ces séminaires sont aussi un moment de rencontre entre internes de toute la France et enseignants en dehors du cadre des stages.


Voir les séminaires du CEDEF
Quentin MAGIS, les séminaires

Les séminaires du CEDEF
sont une chance pour notre formation


Témoignage

Quentin MAGIS
Marseille, Promo 2012

TOUT UN PROGRAMME !

Futurs dermatologues, votre formation va se faire principalement sur le terrain par vos pairs auprès de vos patients à l’hôpital. Tout au long de votre internat, le CEDEF vous propose différents séminaires à caractère obligatoire ou facultatif, qui vous permettront d’approfondir vos connaissances dans différentes thématiques.

Ainsi, il vous est proposé de participer précocement dans votre cursus à une initiation sur la sémiologie dermatologique lors du séminaire Marc Larrègue à Uriage.
Je vous conseille aussi de participer le plus tôt possible au Séminaire de Dermatologie chirurgicale à Bordeaux ou les grands noms de la chirurgie dermatologique française vous apprendront les bases de cette pratique. Pour ne pas réaliser des gestes inutiles, un enseignement de dermoscopie vous est proposé à Lyon par le Professeur Luc Thomas, on vous y apprendra lors d’une session intensive à mieux manier votre dermoscope…

Vous aurez l’occasion de vous déplacer au séminaire IST à l’hôpital Saint Louis à Paris pour parfaire vos connaissances sur les maladies sexuellement transmissibles grâce à un retour d’expérience des grands de la spécialité. Il sera intéressant pour vous de mettre en parallèle cette formation avec le séminaire de pathologie muqueuse organisé par le Professeur Joly à Paris en mai. Plus tard, en 3ème année il vous est proposé de découvrir les différentes techniques de correction du vieillissement cutané lors de l’Académie de Dermatologie Esthétique et Correctrice (ADEC). Vous y découvrirez les différentes stratégies interventionnelles de correction esthétique.

Enfin chaque année, le CEDEF vous propose de booster votre anglais lors du Séminaire d’anglais médical à Dijon.

Voilà, vous êtes paré, ça fait beaucoup de choses à étaler sur tout votre internat alors foncez !!

Lire la suite

Consulter le calendrier des séminaires

L’AVIS DES INTERNES
1ers RÉSULTATS DU SONDAGE « SÉMINAIRES » 2016

Qu'en dites-vous ? Découvrez les avis ici
Livret de l'interne

LE LIVRET DE L’INTERNE

Le livret de l’interne conçu par le CEDEF définit la liste des connaissances et des compétences nécessaires à acquérir, le cursus en termes de stages, les séminaires recommandés et obligatoires et les critères de validation du DES.

Télécharger le Livret de l’interne

DES COURS À L’ÉTRANGER AUSSI…

D’autres séminaires sont organisés en Europe, n’hésitez pas à vous renseigner et à y participer. Ils sont régulièrement mis à jour sur le site du CEDEF.

Les cours de l'EADV
Le séminaire Euroderm Excellence
Le séminaire de l’EADO
Marie TAUBER

Témoignage

Marie TAUBER
Toulouse, Promo 2010

« Fostering courses » de l’EADV
Mais où sont les internes français ?

Avis aux amoureux de la Dermatologie : vous n’en avez jamais assez d’apprendre et avez soif d’ailleurs, ces infos sont pour vous !

Les objectifs de l’EADV sont simples : offrir un enseignement théorique aux plus jeunes, mettre à l’honneur les diversités inter-pays et favoriser les relations internationales entre futurs dermatologues.

L’EADV propose chaque année aux internes et jeunes chefs de clinique du monde entier des cours européens abordant des thèmes précis et variés allant de la clinique à l’épidémiologie, en passant par l’interventionnel et l’anatomopathologie. Les cours changent chaque année. A titre d’exemple, voici la liste des cours organisés en 2016 : Itch, Paediatric Dermatology, Hidradenitis Suppurativa/Acne Inversa, Nails and Nail Diseases, Virology and Cryosurgery, mais aussi lymphoma et systemic treatment à Bordeaux et Toulouse.

Ces cours sont gratuits !

L'hébergement est pris en charge, et pour les membres EADV (frais d’inscription de 50€ par an pour les juniors), une bourse d’un montant de 400€ permet de compenser largement les frais de voyage.

Le hic : le nombre de places est limité. La sélection des candidats s’appuie sur le curriculum vitae, l’année d’internat, la trop faible ou sur-représentation géographique des participants et le nombre de cours déjà suivi.

Les plus : échapper quelques jours (3 le plus souvent) à la frénésie de l’internat français, parler anglais, rencontrer !

Une vraie belle expérience. Profitez, tout cela a été imaginé POUR VOUS.

Toutes les informations sont disponibles sur le site de l'EADV (cf. ci-dessous).

Lire la suite

Fostering courses : information sur le site de l'EADV

AUTRES COURS EN FRANCE…

En 2016/2017, 3 cours auront lieu en France :

  • Traitements systémiques (Toulouse)
  • Lymphomes cutanés (Bordeaux)
  • Laser (Toulouse)
Annonces des 2 cours français de l’EADV

…ET DES STAGES


Votre formation est également complétée lors des stages effectués dans les CHU et dans certains services hors CHU en périphérie.

L’organisation régionale et inter-régionale est assurée par les coordinateurs de DES correspondants. Ils pourront vous conseiller pour vos choix en fonction des spécificités des services.

Vous serez encadrés pendant vos stages par les « seniors » des services de Dermatologie.

Consulter les services
Consulter la liste des Coordinateurs Régionaux et Inter-Régionaux du DES
Léa DOUSSET

Témoignage

Léa DOUSSET
Bordeaux, Promo 2011
Bourse SFD 2014 - M2
7ème semestre, inter-CHU à l’IGR en 2014 (Pr C. Robert)

Stage inter CHU : pourquoi pas moi ?

Peut-être vous poserez-vous la question au cours de votre internat… Voici quelques conseils et astuces.

Le mot d’ordre : anticiper ! En effet, il y a toujours une date limite pour déposer votre dossier donc attention. Renseignez-vous auprès de votre faculté et/ou des affaires médicales, la commission se réunissant habituellement au début du semestre précédent celui pour lequel vous postulez.

Un service hospitalier ne pouvant accueillir qu’un inter-CHU par semestre, contactez à l’avance le service en question avec une lettre de motivation et votre CV à jour.

Votre rémunération reste à la charge de votre CHU d’origine, il faut donc que votre dossier soit attractif et cohérent par rapport à votre future carrière. Il est bien d’ajouter une lettre de recommandation pour appuyer votre candidature.

Vous devrez contacter le coordinateur inter-régional du DES d’origine et de celui d’accueil afin qu’ils vous donnent leur accord, du coordinateur local du DES, et bien sûr du chef de service du lieu de stage souhaité. Le référent des internes sur place pourra également vous renseigner sur les modalités et les contacts à prendre.

Ce que cela apporte

Selon votre domaine de prédilection (dermato-chirurgie, dermato-infectiologie, allergologie, cancérologie…), les inter-CHU peuvent être variés et vous apporter beaucoup. A réaliser plutôt en fin de cursus (3ème-4ème années), l’inter-CHU permet d’acquérir une vision différente de ce qui peut être fait dans votre région, d’apprendre de nouvelles techniques, de développer des contacts utiles pour votre carrière future voire d’avoir un post-internat si vous êtes motivés !!

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions++ : lea.dousset@chu-bordeaux.fr


Lire la suite

Jessica FONGUE

Témoignage

Jessica FONGUE
Marseille, Promo 2012
Inter-CHU Service de Médecine Interne CHT Nouméa Nouvelle-Calédonie

Des stages Outre-Mer sont aussi possibles et peuvent être utiles à votre formation

L’idée vous a déjà traversé l’esprit ? N’hésitez pas et saisissez cette chance de vous envoler six mois à l’étranger. Le but n’étant pas uniquement de « découvrir de nouveaux paysages mais surtout d’acquérir de nouveaux yeux »…

En effet, choisir d’effectuer un stage dans les DOM TOM, c’est découvrir une toute autre pratique de la médecine : patients empreints de culture, d’habitudes et de valeurs différentes, pathologies exotiques notamment infectieuses (maladie de Hansen, mycoses tropicales, flore bactérienne différente), peaux de couleur piégeant le clinicien…

En médecine interne particulièrement, les pathologies sont diverses, on traitera autant de dermatologie que de rhumatologie, de pathologie infectieuse, d’hématologie, d’oncologie. On apprend la débrouille et la prise en charge globale du patient loin de la médecine surspécialisée du CHU.

En dehors de l’hôpital, découvrez un autre mode de vie. Les activités sont riches, sports aquatiques, randonnées, pêche, chasse, etc. Tout cela en harmonie avec la nature dans un cadre paradisiaque : paysages à couper le souffle alliant eaux turquoises, plages de sable blanc, forêts luxuriantes, faune et flore endémique.

Ne vous méprenez pourtant pas, vous ne partez pas pour six mois de vacances, les hôpitaux ont besoin de votre travail !

Comment ?

Beaucoup de papiers à réunir (Attention aux « deadlines »):

Tout d’abord, il faut obtenir l’accord du chef de service d’accueil. Puis rédiger une lettre de motivation, un projet de stage, un CV, recueillir l’accord du directeur de l’hôpital d’accueil, de votre coordonnateur de DES et de votre faculté.

Dossier à envoyer au département DOM TOM de la faculté de Bordeaux.

Et c’est là que tout se joue, les commissions de l’hôpital d’accueil puis de Bordeaux délibèrent.

Petit conseil : fournir une lettre de recommandation peut être un plus pour votre dossier.

Quand ?

Obligation d’avoir validé 2 semestres, mais la commission privilégie en général les plus âgés.

Au total, un inter CHU est une véritable chance à saisir, une expérience humaine et professionnelle enrichissante.

Vous êtes convaincus ?

Alors plus d’hésitation, rompez votre quotidien et bon vent !


Lire la suite

Irène GALLAIS-SEREZAL

Témoignage

Irène GALLAIS-SÉRÉZAL
Paris, Promo 2011
Bourse SFD 2015
Doctorat, stage à l’étranger en 5ème semestre en 2013
Karolinska Institutet, Stockholm, Suède

Partir à l’étranger pendant mon internat

Questions pratiques, les étapes et mon expérience.

L’internat est une bonne période pour partir à l’étranger : débarrassés des ECN et avec un poste d’interne qui vous attend en rentrant en France, c’est plutôt sans risque et que du bonus. Donc si vous avez envie d’aller voir ailleurs comment ca se passe, n’hésitez pas !

Pourquoi partir ?

Parfaire sa formation : si vous avez un projet professionnel particulier, et que vous connaissez un centre d’excellence à l’étranger qui s’y consacre, c’est quand même dommage de ne pas aller voir si vous en avez l’opportunité !

Faire de la recherche : stage de M2, thèse de sciences, ce ne sont pas les labos qui manquent. A noter que la connaissance de la langue est moins problématique dans les labos où c’est souvent l’anglais qui prime. Et les équivalences se gèrent en général bien avec le système LMD.

Pourquoi ne pas coupler un inter CHU à l’étranger et une période de recherche ? Certains pays (du nord) d’Europe sont bien plus rodés que nous en ce qui concerne les mélanges de recherche et d’exercice clinique, c’est l’occasion de voir comment ils organisent ça.

Changer de point de vue : le système français de formation et d’exercice médical est assez particulier, on s’en rend compte en partant. Voir comment ça fonctionne ailleurs permet de relativiser beaucoup de choses. L’accueil des patients, la gestion des étudiants, les parcours professionnels, les lieux d’exercice. Beaucoup de surprises en perspective !

Vous validez une mobilité qui pourra être utile si vous envisagez une carrière hospitalo-universitaire.

« Prendre l’air » : beaucoup d’entre vous prendrons une dispo pendant l’internat, pourquoi ne pas plutôt allez valider un semestre ailleurs ? Ou coupler les deux ? Dépaysement garanti et c’est peu probable que le rythme soit aussi intense, vous serez forcément en surnombre au moins au départ !

Parfaire son anglais, ou une autre langue : toujours utile.

Où partir ?

En théorie dans tous les pays. Votre dossier a d’autant plus de chance d’être accepté que l’hôpital d’accueil est universitaire, de bonne taille, avec de bons moyens de formation. En UE, c’est pratique car nous avons des équivalences d’exercice (DCEM4 validée = médecin en UE, donc possibilité d’exercer). C’est à vous de prendre contact avec le CH qui vous intéresse, et d’obtenir leur accord. Et choisissez un endroit où vous pouvez communiquer sans trop de problème.

Quand partir ?

Renseignez vous sur le nombre de semestre à avoir validés avant de partir, en général 4. Mais vérifiez sur le site de votre ARS. Dans certains pays vous pouvez vous retrouver en consultation directement et devoir avoir une certaine autonomie, donc ce n’est pas plus mal d’attendre quelques semestres. La durée du séjour, c’est soit un semestre, soit deux consécutifs.

Comment faire ?

Commencez à regarder une petite année en avance, voir les démarches nécessaires dans votre région. Le dossier est assez similaire au dossier d’inter-CHU classique. Il vous faudra de toutes façons :

  1. l’accord de votre responsable régional de DES,
  2. l’accord du responsable du CH d’accueil à l’étranger,
  3. un avis favorable d’un dermatologue/PU-PH,
  4. avoir envoyé le dossier en temps et en heure.

Faites attention aux équivalences d’exercice de la médecine en UE si vous ne voulez pas être juste observateurs mais aussi bosser, ça peut prendre des mois. Commencez les démarches tôt ! (celles-ci dépendent du pays de votre choix !)

N’oubliez pas que, comme pour les inter-CHU classiques, c’est votre ARS qui vous paye pendant que vous êtes à l’étranger. Vous ne coûtez rien à votre CH d’accueil, c’est un point à mettre en avant quand vous cherchez votre terrain de stage.

N’hésitez pas à me contacter si vous voulez des détails : irene.gallais.serezal@ki.se

Lire la suite

LA FORMATION

Ce sont aussi les congrès !

Les congrès
Orateurs

PARLEZ AUX CONGRÈS

  • Journées Dermatologiques de Paris
    Top 12 des Juniors

    Cette session des JDP regroupe 12 cas cliniques remarquables présentés par des internes. Ils sont sélectionnés par les enseignants lors des séminaires inter-régionaux du DES de Dermatologie pour leur intérêt didactique et leur originalité. Au terme de cette session, les congressistes votent pour les 2 meilleures présentations qui recevront un prix de 1 000 euros. Et les deux lauréats sont invités à rédiger les deux Quiz de la Newsletter Juniors.

  • Journées Nationales Provinciales de Dermatologie
    Les Juniors piègent les Séniors

    Session de cas cliniques présentés par les internes.

Les Quiz !
Journées Nationales Provinciales de Dermatologie 2015 Montpellier
Fédération Française de Formation Continue et d´Évaluation en Dermatologie-Vénéréologie
e-dermato FMC

LA RECHERCHE

Pendant l'internat et après

La Recherche

DES BOURSES ET DES PRIX POUR VOUS AIDER

Bourses annuelles de la SFD pour le soutien à la formation à la recherche en dermatologie 2016

La SFD attribue annuellement à des dermatologues diplômés ou en fin de formation :

  • 4 financements de Master 2 Recherche de 25.000 € chacun
  • 2 financements de Doctorat de 30.000 € chacun
  • 1 financement de Post-doctorat de 40.000 €
  • 1 bourse de mobilité à l’étranger pour HU (55.000 €/12 mois ou 25.000 €/6 mois) pour effectuer un stage de recherche expérimentale ou de recherche clinique
Appels à projets et bourses SFD
Découvrez les boursiers 2015
Malpighi

PRIX DU CEDEF : LE PRIX MALPIGHI

Ce prix, soutenu par le Laboratoire La Roche Posay, récompense chaque année les 2 meilleurs articles écrits par des internes de Dermatologie (acceptés ou publiés lors de l’année d’évaluation du DES). Le jury est composé du bureau du CEDEF.

Date limite envoi dossier :
1er juin 2016 auprès du secrétaire du CEDEF secretaire@cedef.org

Découvrez les lauréates 2015
Télécharger l'appel à candidature
Léa DOUSSET

Témoignage

Léa DOUSSET
Bordeaux, Promo 2011
Bourse SFD 2014 - M2
7ème semestre, inter-CHU à l’IGR en 2014 (Pr C. Robert)

Master 2 Recherche
Pourquoi ? Où ? Quand ? Comment ?

Questions pratiques pour faire un Master 2 Recherche (M2R)


Pourquoi réaliser une M2R quand on est interne ?

Si l’on souhaite acquérir un autre mode de raisonnement, apprendre de nouvelles techniques, comprendre comment sont rédigés les articles scientifiques, aborder la spécialité sous un autre angle, alors le M2R est fait pour vous. Cela demande du temps et de l’investissement, car vous participerez à un projet de recherche et on aura besoin de vous.

Si vous souhaitez aborder une carrière hospitalière, il est indispensable afin d’acquérir une formation scientifique complémentaire.

Prendre ou non une disponibilité ?

Prendre une disponibilité permet de se consacrer exclusivement au travail du M2 ; idéalement, la mise en disponibilité se fait sur une période de un an de novembre à novembre (il reste toutefois nécessaire de prévoir des aménagements pour le mois d’octobre précédant la disponibilité, car les cours commencent souvent en octobre). Certains choisissent de réduire la disponibilité aux six mois d’hiver, en prévoyant des aménagements et une grosse charge de travail pour les mois où se chevauchent M2 et stage d’interne. Personnellement, je vous le déconseille mais sachez que cela est possible.

À quel moment ?

La période la plus propice est entre la 3ème et la 4ème année d’internat car vous faites preuve d’une plus grande maturité, ce qui permet de prendre du recul par rapport à la spécialité. Cela pourra également favoriser votre candidature à un poste de CCA. Le M2R peut aussi être réalisé avant l’internat (école de l’Inserm) ou pendant le clinicat.

Comment faire ?

Pour réaliser un M2, il faudra avoir validé un Master 1, généralement pendant vos études médicales ou au début de votre internat. Renseignez-vous auprès de votre faculté sur les différents modules proposés (souvent cours le soir et réalisation d’un mémoire) et sur le nombre d’UE (Unité d’Enseignement) nécessaires à la validation du M1.

Précisez bien vos centres d’intérêt afin de définir un projet qui s’inscrive dans la continuité de vos objectifs. N’hésitez pas à en parler autour de vous et à demander l’avis et les conseils des plus vieux !

Avec quel financement ?

Indispensable, il est impératif que vous anticipiez++

Votre dossier doit comprendre dans tous les cas : un CV à jour, une lettre de motivation, une ou plusieurs lettres de recommandations, une présentation du projet de recherche.

Vous avez la possibilité de poser votre candidature à la faculté pour prétendre à l’année recherche (environ 1 600 euros par mois), aux sociétés savantes médicales (Académie Nationale de Médecine), de Dermatologie (SFD), de Cancérologie (ARC, Fondation de France, Unicancer), de recherche (INSERM, FRM), le mécénat (Groupe Pasteur Mutualité, Fondation de l’Avenir, Rotary Club, Fullbright Scholarship si vous partez à l’étranger), et certains laboratoires pharmaceutiques.

En l’absence de financement, sachez que les gardes ou les remplacements peuvent subvenir à vos besoins, mais il peut être difficile de concilier les deux…

Dans quel laboratoire ?

  • Soit l’encadrant est un de vos seniors rencontrés au cours de vos stages et facilitera dans ce cas vos démarches, en vous mettant directement en contact avec l’équipe de recherche.
  • Soit vous contactez directement l’équipe de recherche travaillant sur une problématique particulière qui vous orientera sur un master et un sujet.
  • Soit vous souhaitez partir à l’étranger, c’est possible mais il faudra alors anticiper longtemps à l’avance (un à 2 ans) et contacter vous-même les laboratoires.

Votre faculté vous fournit également une liste de stages à pourvoir en fonction du sujet du Master.

Voilà les quelques points essentiels si vous envisagez de réaliser un Master 2 Recherche, c’est une expérience unique et je vous encourage si vous êtes motivés à la réaliser !!


Lire la suite


Mon expérience

Interne au CHU de Bordeaux, j’ai validé 6 semestres d’internat dont 3 en Dermatologie à Bordeaux, un en Onco-dermatologie à l’IGR à Paris (Inter-CHU), un en Hématologie et un en Médecine Interne. Passionnée par l’Onco-dermatologie, je réalise également le DESC de Cancérologie. J’ai réalisé durant l’année 2014-2015 un travail de recherche sur le rôle du remodelage bioénergétique dans l’initiation des tumeurs UVB-induites dans l’unité Inserm 1035 du CHU de Bordeaux sous la direction du Dr REZVANI et du Pr TAÏEB dans le cadre d’un M2R, spécialité Biologie Cellulaire, Physiologie et Pathologie. J’avais initialement validé mon Master 1 au cours de ma PCEM2-DCEM1 sous la forme d’UE validante.


LE MOT D’ORDRE : ANTICIPER !

· Mars 2013 : (M-19)

J’ai commencé à m’intéresser à la recherche et à un sujet de Master 2. Je souhaitais rester dans ma ville natale, Bordeaux, l’objectif étant de continuer à travailler avec le laboratoire et de faire le lien entre l’hôpital et la recherche au travers de nouveaux projets. Je me suis donc renseignée auprès de mes chefs de services, PH et anciens internes afin de connaître les laboratoires susceptibles de m’intéresser.

· Septembre 2013 : (M-13)

J’ai contacté mon futur directeur de recherche, spécialisé en Dermatologie et Cancer, avec mon dossier de candidature (CV, lettre de motivation, lettres de recommandation). Nous avons réfléchi au projet que nous pouvions mettre en place. Nous l’avons rédigé en français et en anglais, ce qui m’a demandé un travail bibliographique et rédactionnel important.

· Janvier-Juin 2014 :

Chaque demande de financement est différente et nécessite une adaptation du dossier : attention aux dates limites. Celles-ci s’étendaient de mi-Janvier à mi-Avril. Ma candidature à la bourse de Master de la SFD comprenait un oral devant plusieurs PU-PH du Comité des Bourses de la SFD.

· Juillet 2014 :

J’ai obtenu plusieurs réponses positives : une bourse de master par la SFD et une bourse Année recherche de ma faculté et ai donc choisi de garder la bourse Master 2 de la SFD à savoir 25 000 euros brut.

· Septembre 2014 :

En parallèle de mon internat j’ai débuté les cours de M2 à la faculté de Bordeaux. Beaucoup de lecture d’articles scientifiques, de présentation et des cours d’anglais interactifs qui apportent beaucoup !

· Janvier 2015-Octobre 2015 :

Début du stage en laboratoire : j’ai travaillé sur des cellules in vitro en culture cellulaire (kératinocytes), sur des modèles murins à l’animalerie de l’unité et sur des prélèvements frais de patients que j’allais biopsier en chirurgie. Travailler en laboratoire nous donne une autre vision du raisonnement scientifique et nous apprend à être très systématique et rigoureux : une erreur et il faut tout recommencer !!


Lire la suite

À L’ÉTRANGER

AUSSI

Mobilité

Bourses d'aide à la mobilité du CEDEF

Chaque année le CEDEF propose d’attribuer deux bourses d'aide à la mobilité de 10.000 euros chacune. Ces bourses ont pour but d'aider à la réalisation de la mobilité indispensable pour les carrières hospitalo-universitaires. Les candidats pouvant postuler sont les DES, CCA, PH, PHU ou MCU-PH en Dermatologie.

Date limite envoi du dossier : 1er mai 2016 par mail à secretaire@cedef.org

Télécharger l'appel à candidature
Bénédicte OULES

Témoignage

Bénédicte OULÈS
Ile-de-France, Promo 2012
Post-Doc au King’s College, Londres
Bourse d’aide à la mobilité 2015 du CEDEF
Bourse SFD 2015

KING’s COLLEGE, LONDRES

Après trois ans d’internat de Dermatologie à Paris, je viens de débuter grâce au soutien de la SFD et du CEDEF, mon post-doctorat au sein du Center for Stem Cells and Regenerative Medicine au King’s College à Londres… Plutôt inhabituel pour une interne ? Je suis effectivement une des premières étudiantes à avoir intégré l’école de l’INSERM, le premier cursus MD-PhD « à la française ».

J’ai ainsi eu la chance de réaliser un M2 et une thèse de sciences avant de débuter mon externat. Par la suite, le choix d’une spécialité s’est fait tout naturellement pour la Dermatologie, la plus intéressante des spécialités cliniques bien sûr (!), mais surtout la spécialité où la connexion avec la recherche fondamentale et translationnelle est la plus évidente.

Mon souhait pour le futur ? Travailler from bench to bedside and back again au service de nos patients.

Déjà 30 ans et toujours étudiante… il est évident que je n’ai pas choisi la voie la plus simple pour arriver à mes fins ! Mais malgré toutes ces années d’étude (et ce n’est pas encore fini…), je garde cette envie que j’ai depuis très longtemps de faire de la recherche médicale, dans l’espoir d’aider à traiter, ou du moins de comprendre certaines pathologies.

Forte de cette envie, j’ai eu la chance d’intégrer en 2004, lors de ma 2ème année à la Faculté de Médecine de Tours, l’Ecole de l’INSERM, le programme de formation MD-PhD crée par l’INSERM en 2003. Ce programme vise à recruter de jeunes étudiants en médecine afin de leur apporter une formation précoce à la recherche scientifique, et de leur permettre de réaliser au minimum un M1 et un M2 avant la reprise de leur externat. L’objectif de ce cursus est que ces étudiants gardent leur tropisme pour la recherche, une fois revenus en médecine, et s’orientent plus spécifiquement vers des carrières de médecin-chercheur.

Ainsi, j’ai effectué de 2005 à 2009 un Master 2 puis un Doctorat de Sciences sous la direction du Dr. Mounia Chami au sein de l’Unité INSERM U807 dirigée par le Pr Patrizia Paterlini-Bréchot à la Faculté de Médecine Necker-Enfants-Malades à Paris. De façon très résumée, je me suis intéressée durant ces 4 années au transfert de calcium entre le réticulum endoplasmique et la mitochondrie, notamment via une isoforme tronquée de la pompe calcique SERCA1, dans le contexte de pathologies du réticulum, de la mitochondrie, ainsi que dans la maladie d’Alzheimer.

Après la soutenance de ma thèse de sciences en septembre 2009, j’ai repris mes études de médecine en 4ème année à la Faculté Paris Descartes. Depuis 2012, je suis donc interne de Dermatologie (comme 3 autres étudiants de l’Ecole de l’INSERM !) à Paris.

Même si je suis très épanouie dans mon internat, j’ai à nouveau fait le choix de m’arrêter dans mon cursus afin de refaire de la recherche à plein-temps cette fois-ci à l’étranger. J’ai donc envoyé, plus d’un an avant mon départ, une lettre de motivation ainsi que mon CV à quelques directeurs de laboratoires détaillant mon parcours et expliquant mon envie de faire un post-doctorat de 3 ans. Assez rapidement, mon choix s’est porté sur un laboratoire figurant parmi les leaders dans le domaine de la recherche fondamentale sur les cellules souches kératinocytaires : le Center for Stem Cells and Regenerative Medicine, dirigé par le Pr Fiona Watt au King’s College of London. La recherche sur les cellules souches permet en effet d’apporter des éléments de compréhension tant sur la physiologie cutanée que sur les mécanismes pathologiques à l’œuvre par exemple dans la carcinogénèse cutanée et les troubles de la cicatrisation. De plus, c‘est la porte d’entrée à la médecine régénérative, où les dermatologues s’illustrent déjà depuis 3 décennies.

Je suis donc partie en novembre 2015 grâce à la bourse post-doctorale de la SFD, ainsi que la bourse de mobilité du CEDEF qui financent ma première année de post-doc. Je suis dans un laboratoire composé uniquement de scientifiques, où être une dermatologue, même junior, représente incontestablement un atout ! Je suis persuadée que la recherche fondamentale est indispensable, mais qu’elle doit aussi rester pertinente vis-à-vis de ce qui est observé chez les patients. M’interrompre après ma 3ème année d’internat est aussi un choix judicieux, puisque je connais suffisamment de la Dermatologie clinique pour savoir ce qui est important, mais surtout car j’ignore encore tellement de choses que cela me permet d’être sans préjugé dès lors qu’il s’agit par exemple de réfléchir aux mécanismes d’une maladie et de proposer des hypothèses !!

Beaucoup finalement me demandent qu'elle est l’utilité de ce post-doc sachant que j’ai déjà une thèse de sciences ? D’une part, je n’avais jamais fait de recherche sur la peau, et d’autre part l’étape du post-doctorat, idéalement dans un laboratoire étranger, est l’étape, difficile mais obligatoire, durant laquelle un jeune chercheur mature afin de devenir responsable de son projet. Restant fidèle à mon envie initiale, je souhaite à mon retour en France finir ma dernière année d’internat, puis tenter de concilier la Dermatologie clinique et la recherche à travers un post-internat aménagé en ce sens. Mais chaque chose en son temps…

Si vous avez des questions sur la recherche du point de vue d’un interne, ou sur les possibilités de mobilité pour un stage de recherche, je serais heureuse de vous aider. N’hésitez donc pas à m’écrire : benedicte.oules@yahoo.fr


Lire la suite

Irène GALLAIS-SÉRÉZAL

Témoignage

Irène GALLAIS-SÉRÉZAL
Paris, Promo 2011
Bourse SFD 2015
Doctorat, stage à l’étranger en 5ème semestre en 2013
Karolinska Institutet, Stockholm, Suède

La recherche à l’étranger, bon à savoir

L’année recherche est accessible aux internes en M2/thèse à l’étranger.
La durée de dispo pour thèse de sciences est passée de 2 à 3 ans, ce qui simplifie la vie de tout le monde.
Vous pouvez commencer une thèse en dispo pour convenances personnelles la première année, en attendant que la paperasse de thèse soit faite.
Vous disposez du double du nombre d’années de DES (4, soit 8 ans pour nous en dermato) pour valider votre DES. Mais ne vous faites pas avoir par le temps.
Vous avez accès aux bourses de la SFD.
Vous pouvez demander l’aide à la mobilité du CEDEF.
N’hésitez pas à me contacter si vous voulez des détails : irene.gallais.serezal@ki.se

LES ACTUALITÉS

du CEDEF et de la SFD

Actualité

Où faire de la Recherche en France ?

Le CEDEF, en collaboration avec la Société de Recherche en Dermatologie (SRD), crée un mini-site bientôt accessible sur le site du CEDEF qui permet d’identifier sur une carte interactive, toutes les équipes de recherche en France, avec leurs thématiques, les contacts et les possibilités d’accueil M2 et Thèse.

Il est actuellement en phase de test et sera ouvert à tous début mars.

Maquette

La nouvelle maquette du DES de Dermatologie sera mise en œuvre en 2017 dans le cadre de la réforme du 3ème cycle.

Les séminaires du CEDEF vont ainsi s’enrichir et évoluer : des séminaires en e-Learning seront développés pour la dermatopathologie, la Dermatologie pédiatrique ou encore l’allergologie. Certains commencent dès 2016.

Cliquez ici pour voir le schéma de la nouvelle maquette du DES
Maps

NOUVEAUX SÉMINAIRES DU CEDEF

Deux nouveaux séminaires sont d’ores et déjà en ordre de marche pour 2016 : un séminaire Laser avec une partie pratique en petit groupe, en mai à Nice et un séminaire Allergologie en e-learning pour la rentrée de septembre.
D’autres sont à venir, e-learning en Dermatopathologie, Dermatopédiatrie et séminaire de Dermatologie esthétique.
Les deux séminaires optionnels, Laser et Dermatologie esthétique viennent en remplacement de l’ADEC2.

Lire la suite
Affiche

AUTRES SÉMINAIRES

Dermatologues, un métier, des avenirs

La première édition de ce séminaire organisé par le CEDEF et la FFFCEDV avec le soutien de La Roche Posay a eu lieu en janvier 2016 à Paris. Son objectif est de vous informer sur les différentes carrières (libérales, hospitalières, recherche, industrie) possibles après l’internat. Des plénières ont été alternées avec des ateliers « coaching ».

Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle édition.

EADV

PROCHAINEMENT

La SFD offrira à tous les Juniors de devenir membre de l’EADV en offrant l'inscription à la Société de l’EADV.

La SFD va proposer à ses Juniors de devenir membre de l’EADV (European Academy of Dermatology).

La SFD prendra en charge les frais d’inscription durant tout le cursus de Junior SFD.

L’adhésion à l’EADV permet l’accès à :

  • des tarifs réduits aux congrès internationaux de l’EADV,
  • des cours de formation spécifique pour les Juniors sur des thèmes variés dans différents pays d’Europe (fostering courses pour chirurgie, laser, lymphomes cutanés…),
  • des bourses de formation ou d’aide à la Recherche,
  • l’abonnement au journal JEADV,

…et à de nombreux autres avantages.


Plus d’informations sur cette démarche disponibles bientôt.

Lire la suite

Suivez cette info sur le site de l'EADV
Logo QSD

Quatre Saisons de la Dermatologie, une nouvelle formule avec le « coin des Juniors »

Les Quatre Saisons de la Dermatologie évoluent. Une nouvelle formule est proposée dès avril 2016 : nouveaux formats de présentation, enregistrement des séances pouvant être vues en podcast chez vous ou dans les services et le « coin des juniors » avec des présentations faites par les internes (présentations sélectionnées par vos « seniors » dans les services).

La page des QSD sur le site de la SFD
Annonce de la prochaine session d'avril 2016
dermato-sfd

Le Centre de preuves en Dermatologie

Le Centre de preuves en Dermatologie récemment créé est une structure associant le CEDEF, la SFD et la FFFCEDV. Notre spécialité a souhaité se doter d’une organisation capable de produire des synthèses de la littérature et des aides à la décision régulièrement mises à jour sur les principales maladies dermatologiques. Certains thèmes seront traités en collaboration avec les instances telles que la HAS ou l'INCa.

Les recommandations acné sont le premier travail mené. Il a été réalisé en collaboration avec la HAS.

Le site des recos acné

QUIZ DES GAGNANTS DU TOP 12

4 dermoscopes gagnés !

Quiz

Les gagnants du TOP 12 des JDP 2015

VOUS PROPOSENT 2 QUIZ !


Participez et gagnez un dermoscope si vous êtes parmi les 4 premiers à répondre correctement à toutes les questions des 2 QUIZ !
Les prix seront remis lors de la séance des 4 Saisons de la Dermatologie, le Jeudi 7 avril 2016 par les Présidentes du CEDEF et de la SFD.

QUIZ 1

CAS CLINIQUE de Florian HERMS
Promo 2012, Paris

Florian HERMS

QUIZ 2

CAS CLINIQUE de Jean-Charles CREPIN
Promo 2013, Dijon

Jean-Charles CREPIN
Participez au QUIZ !

PETITES ANNONCES

Déposez ou consultez une annonce sur le site de la SFD au sujet d'un remplacement, d'une cession de cabinet, ou de la vente de matériel d'occasion entre autres.
Les petites annonces sur sfdermato.org
Agenda-calendrier

© 2015 Société Française de Dermatologie + CEDEF
tous droits réservés.


Maison de la Dermatologie
10 cité Malesherbes
75009 Paris

Tel: 01 43 27 01 56
secretariat@sfdermato.com / secretaire@cedef.org

Remonter