menu sommaire
MENU FERMER SOMMAIRE

Newsletter 2021 des Juniors en Dermatologie

RETOUR AU SOMMAIRE

Interne en Dermatologie pendant l’épidémie COVID-19 Le point de vue des juniors

Portrait Ambre DANGIEN


ECN 2017, Paris

Je m'appelle Ambre DANGIEN et suis actuellement interne en 7ème semestre en dermatologie à l'hôpital Cochin. Même si j'ai participé aux deux vagues COVID, j'ai décidé de ne partager que ma première expérience, à Henri-Mondor.

Les dermatologues, qui avaient déjà leur propre système de garde, ont été en charge de la première ligne de permanence COVID. Nous avons donc été, chacun d'entre nous, sollicités très tôt, pour prendre en charge une pathologie qui nous était alors, complètement inconnue. Avec l'expérience de la deuxième vague, il me parait évident que le plus difficile était alors de ne pas connaitre cette maladie et de ne pas savoir comment la prendre en charge.

Ambre DANGIEN
COVID-19

Au jour le jour, il a fallu réadapter les effectifs, accroitre les lignes de garde et revoir à la baisse les critères de réanimation, par manque de place. La nuit, nous n'étions pas seuls, l'hôpital vivait autant que le jour, l'entraide battait son plein et chacun, professeurs, comme jeunes internes, luttaient de concert. Cette situation, très anxiogène, l'était encore davantage pour les praticiens d'un certain âge qui étaient plus menacés par la maladie.

Mon souvenir le plus pénible restera la prise en charge de fins de vie qui n'étaient pas attendues, et l'annonce aux familles désespérées de ne pouvoir rendre visite à leurs proches mourants.

L'expérience du mois de mars et avril nous a permis de mieux appréhender la deuxième vague et celles à venir, grâce à un personnel soignant mieux formé, des stratégies thérapeutiques mieux définies, et une meilleure anticipation de la disponibilité des lits de réanimation.

PRÉCÉDENT RETOUR AU SOMMAIRE SUIVANT